Étapes en France

Rencontres Transmission au 1er Semestre 2020 :

> 31 mars (18h00-20h30) - TARBES

> 07 avril (11h00-14h30) - TOULON UPV

> 09 avril (11h00-14h30) - VALENCIENNES CCI Grand Hainaut, Valenciennes Métropole

> 23 avril (11h00-14h30) - CHARTRES Medef Eure-et-Loir

> 05 mai (11h00-14h30) - TROYES CCI Troyes et Aube + Agglo

> 07 mai (11h00-14h30)  - AGEN CCI lot-et-Garonne

> 13 mai (12h00-14h00) - ARGENTEUIL MEVO + CRA

> 14 mai  - SAINT OMER CCI Grand Lille + CRA

> 15 mai  - COLMAR

> 26 mai - CLERMONT-FERRAND CCI Puy-de-Dôme

> 28 mai  - LEVALLOIS-PERRET (2 ateliers avec la Ville de Levallois + Medef + CRA)

> 04 juin (11h30-14h00) - ARGENTEUIL MEVO + CRA

> 09 juin (11h00-14h30)  - EVREUX CCI Portes de Normandie

> 10 juin (08h30-10h30) - DIJON 

Rencontres Transmission au 2nd Semestre 2020 :

> 28 septembre (11h00-14h30)  - LILLE CCI Grand Lille 

> 01 octobre (17h30-19h30)  - PARIS

> 24 novembre (11h00-14h30) - TARBES

 

ATTENTION : L'inscription est obligatoire pour toutes les manifestations !

Thèmes des conférences

"Contrôle technique" de l'entreprise

LES 24 POINTS DE VIGILANCE !

Faisant la synthèse des tendances du marché de la transmission, la conférence animée par Marc Chamorel abordera les points suivants : 

A l’instar d’un véhicule automobile, une entreprise qui change de mains doit également se soumettre à un « contrôle technique » en règle destiné à faire toute la lumière sur les aspects juridique, comptable, social, financier, patrimonial et à identifier de possibles vices cachés. C’est cette étape essentielle du processus de cession/reprise qui permettra au cédant de justifier le prix attendu et au repreneur de s’assurer de la réalité de ce qu’il s’apprête à acquérir. 

De l’immobilier d’entreprise à l’audit social en passant par l’inventaire des stocks, des contrats commerciaux ou encore des actifs immatériels de la cible, les experts présents à la tribune commenteront sans concession les 20 points de contrôle qui méritent toute l’attention des cédants comme des repreneurs. 

Le "bon moment" pour céder ou reprendre une entreprise

 

Vendre au «bon moment»... 

Voilà la cerise sur le gâteau d’un processus de cession bien maîtrisé. Et une notion que les futurs cédants doivent apprécier sur trois plans distincts par rapport à la conjoncture économique, à la trajectoire de leur entreprise et à l’évolution de leur marché, ou encore par rapport à leurs propres aspirations : si la retraite reste le premier motif de cession, les «jeunes» cédants de 40/45 ans sont de plus en plus nombreux. 

 Acheter à contretemps... 

 Voilà le cauchemar de tout repreneur, personne n’étant à l’abri d’un retournement de marché ou de conjoncture. Pour autant, 2019 s’annonce globalement favorable aux repreneurs: 

- Taux d’intérêt encore bas, prix doux sur les petites PME, opportunités d’affaires à reprendre en forte hausse. 

Combien vaut mon entreprise ?

JEU DE RÔLES

A partir du cas réel d’une entreprise reprise récemment, les différents experts impliqués dans la procédure d’évaluation

- le conseil du vendeur

- le conseil de l’acquéreur

- l’expert-comptable

 viennent expliquer et défendre leur évaluation.

En fin de réunion, les écarts de valorisation donnent lieu à un passionnant débat contradictoire arbitré par l’avocat et le banquier prêteur !